Article séjour

 


LE CYCLO CLUB DE LIMOURS AU PAYS DES VOLCANS

C’est à Parent, petit village situé dans le site incomparable de la chaine des Puys d’auvergne, que le Cyclo Club de Limours a choisi de se poser pour sa semaine annuelle.

A noter que plusieurs courageux ont rejoint a bicyclette ce lieu de rendez vous.

Après les intempéries des mois de juillet et d’août, c’est un temps ensoleillé que les cyclos ont trouvé avec bonheur tout au long  de ce séjour ; Les parcours choisis par les responsables ont été étudiés avec soin, eu égard aux difficultés montagnardes de la région.

C’est ainsi que les distances  variant de 70, 60 et 40 km  par sortie journalière ont été proposées aux 3 groupes différents, ce qui a permis à chacun de s’épanouir dans cet espace composé de montées et de descentes  au pourcentage non négligeable.

Ce qui  a été découvert , au cours de ces randonnées journalières, est un véritable condensé de la richesse géologique auvergnate. Le pays se décline en séquences paysagers qui prêtent à la rêverie pour peu que l’on fasse une pause au cours des ascensions successives.

Parallèlement les randonnées pédestres  de 10 a 15 km ont permis de découvrir dans ces paysages mythiques le calme et la sérénité qui se dégagent de ces lieux.

Sport le matin et visites l’après-midi, tel fut le menu au cours de cette semaine. C’est ainsi que nous avons visité :

  • La vallée des saints aux formes étranges que l’érosion a taillé dans les argiles rouges. Endroit connu des romains par la présence d’une source minérale.

  • La ville d’Issoire dont la principale curiosité est l’Abbatiale romane aux proportions impressionnantes, rénovée par VIOLLET-LE-DUC, ville aussi qui souffrit des guerres de religions.

  • Le panoramique des Dômes, accessible par  funiculaire. Au sommet du Puy de Dôme s’offre à nous un paysage somptueux qu’est la chaine des Puys. C’est la dernière manifestation de la longue histoire volcanique du massif central ; Paysage lunaire à couper le souffle, composé d’environ 80 volcans alignés et perchés à 1000 m d’altitude dont l’activité a cessé depuis 6700 ans.

  • Autre curiosité de ce panoramique  la reconstruction a l’identique , a partir des fouilles , d’un temple romain dédié à Mercure et qui connut son heure de gloire 70 ans avant J.C. par l’afflux de pèlerins venus  vénérer les dieux antiques.

  • Enfin le musée des automates caractérisé par la farandole de locomotives et de personnages retraçant la vie d’autrefois dans cette contrée.

    UN GRAND MERCI AUX MEMBRES DU CLUB QUI SE SONT INVESTIS DANS L’ORGANISATION DE CE PERIPLE .

    Olivier Jouniaux

ce site a été créé sur www.quomodo.com